Notre histoire

Notre histoire 2017-11-13T13:06:07+00:00

Site2001Au départ d’un travail de fin d’étude sur la thématique des chemins et sentiers publics, un site Internet est créé pour en présenter le contenu. Son succès grandissant et les idées nombreuses, il est nécessaire de trouver un cadre plus adéquat pour faire évoluer le projet. L’asbl « Chemins et sentiers de la vallée de l’Eau-d’Heure » est fondée par Christophe Danaux et prend son envol en juin 2001 !

Ensuite, l’asbl apporte un soutien technique et de terrain au groupe « Transwal » dans le cadre du projet pilote de liaisons inter-villages sur l’entité de Walcourt. En 2004, le projet de liaisons inter-villages est étendu aux entités de Cerfontaine, Florennes et Gerpinnes dans le cadre du Groupe d’Action Local (GAL) de l’entre-Sambre-et-Meuse.

Septembre 2004 est le moment choisi pour nous rebaptiser « Sentiers.be », adopter un nouveau logo et mettre en ligne la nouvelle version de notre site Internet.

En 2007, le site mue en portail collaboratif et d’échanges sur les chemins et sentiers qui connaît aujourd’hui un beau succès (300 visites par jour en moyenne). Une lettre numérique d’information est créée (déjà 1100 inscrits). Parallèlement, l’association est, d’une part, régulièrement invitée à des conférences pour présenter ses projets ou encore différentes matières relatives aux chemins et sentiers publics. D’autre part, elle répond régulièrement à des demandes d’informations émanant de communes, d’associations et de citoyens.

Logo 2004Depuis 2008, Sentiers.be coordonne l’action « Rendez-vous sur les sentiers ». Sentiers.be intervient chaque année dans le cadre de la formation des Conseillers en Mobilité de la Région Wallonne (CeM) et des Interprètes Natures. Une plateforme concernant les chemins et sentiers publics est constituée avec nos autres partenaires (SGR, Itinéraires Wallonie, FFE, Gracq et IEW).

En 2009, Sentiers.be a réalisé pour le Parc Naturel d’Attert un état des lieux complet de ses chemins et sentiers dans le but de compléter son réseau. Sentiers.be participe également au projet « PIC Verts » mis en place par la Direction des Déplacements doux de la DGO1 (Wallonie).

Depuis 2010, en plus de l’action « Rendez-vous sur les sentiers », une nouvelle action « Chemins au naturel » est lancée.

Depuis 2011, Sentiers.be travaille à l’inventaire des chemins et sentiers publics et l’établissement d’un réseau de liaisons lentes sur le territoire des communes de Chaudfontaine, Yvoir, Ohey, Nandrin, Marchin, Modave, Namur (rive droite), Colfontaine et Amay. Le projet « L’école au bout des pieds » est réalisé dans le cadre du Printemps de la mobilité.

En 2012, un projet de mobilité douce est réalisé dans le cadre de la ligne TEC 56 Namur – Couvin en partenariat avec ProVélo, Gamah et les TEC Namur.

Logo-Sentiers_beEn 2013, Sentiers.be adopte un nouveau logo, une nouvelle ligne graphique et un tout nouveau site Internet. Un projet de réseau de liaisons lentes est lancé pour la commune de Waremme.

En 2014, Sentiers.be organise un colloque « Fonctions des chemins et sentiers : quels critères et quels indicateurs en perspective de la révision des atlas vicinaux ? » à Namur. Un projet de réseau de liaisons lentes est lancé pour la ville de Wavre. Un projet de mobilité scolaire « Les chemins de l’écolier » est mené à Novion (France) dans le cadre d’un projet Interreg.

En 2015, Sentiers.be fête les 10 ans de l’action « Rendez-vous sur les sentiers » qui est rebaptisée pour l’occasion, la « Semaine des sentiers ». Un projet de réseau de liaisons lentes est lancé pour la commune de Jemeppe-sur-Sambre.

Par ailleurs, l’asbl assure toujours ses missions premières : protection des chemins et sentiers, suivi et lobbying juridique, sensibilisation et information. Dans le cadre du projet de décret sur la voirie communale, elle participe activement au travail de révision de la loi vicinale de 1841 ainsi qu’à l’élaboration et l’application de la méthodologie pour la future révision des atlas vicinaux.