Les chemins de l’écolier

Les chemins de l’écolier 2016-12-07T16:30:06+00:00

Enfant, nous nous rendons tous à l’école… Mais bien qu’elle se situe souvent au centre d’un village, il n’est pas toujours aisé de s’y rendre à pied. Quel chemin emprunter ? Comment se sentir en sécurité ?

Le projet « Les chemins de l’écolier » vise à ce que la marche à pied soit réenvisagée comme une solution aux problèmes de mobilité scolaire. Il permet également la mise en place d’une dynamique d’école afin que plus d’élèves osent se rendre à pied à l’école … et en aient la possibilité.

Tout au long d’une année scolaire, une classe sera ambassadrice du projet. Et en parallèle, un comité de suivi composé du corps enseignant (au minimum : enseignant de la classe porteuse et direction), la commune (échevins, conseiller en mobilité, éco-conseiller…), la police, le comité de parents, associations locales, etc. se met en place.

Après des journées d’animation passées avec les élèves et des réunions avec le comité de suivi ; un constat est établi pour l’école : la mise en avant des avantages qu’offre l’école et des points qui devraient être améliorés.

Afin de répondre à ces différentes difficultés, les enfants réfléchissent et proposent des solutions. Ils aident à déterminer ce qui doit être amélioré en terme de mobilité douce et sécurité aux abords de leur école. Ce sont eux qui proposent des solutions au Collège communal pour contrer les difficultés. De son côté, le comité de suivi réalise le même travail.

Grâce au dynamisme et à la participation d’une classe porteuse ainsi que de l’ensemble de l’école et du comité de suivi ; la mise en place de solutions adaptées à chaque école verra le jour. Quinze jours sont consacrés à tester ces solutions, à y prendre goût, à les évaluer et donc rendre ce projet pérenne.

Ce projet est proposé aux écoles primaires (dont l’enseignement spécialisé), plus particulièrement aux classes de la 4e à la 6e primaire, ayant un chemin public à proximité de l’école.  Sentiers.be donnent des animations portant sur la mobilité et l’environnement, la sécurité routière (axée piétons), la lecture de cartes, l’analyse critique d’une situation, l’orientation dans l’espace, etc.

Nous leur apprenons à devenir des citoyens-acteurs en leur proposant de s’impliquer dans une démarche participative pour améliorer les déplacements quotidiens proches de l’école et donner l’envie à d’autres personnes de changer leurs comportements en terme de mobilité.

Le projet s’étale sur une année scolaire et débute en octobre.

« Les chemins de l’écolier » en images

[justified_image_grid ng_gallery=8 ng_lightbox_gallery=yes]