Philosophie et objectifs

Philosophie et objectifs 2016-12-07T16:30:12+00:00

Le projet « Chemins au naturel » entend sortir du discours pessimiste (catastrophiste) ambiant qui prévaut trop souvent quand on aborde la question de la biodiversité. Car, s’il est vrai qu’il y a matière à s’inquiéter, tout voir en noir est démoralisant et démobilisateur pour les enfants. C’est par une approche positive que nous avons décidé d’agir auprès d’eux. Au travers d’une sensibilisation à la nature et de la découverte de la richesse de celle-ci, les enfants sont invités à s’investir pour protéger la biodiversité qu’ils auront appris à connaître et à apprécier.

Si l’objectif mis en avant de l’action est bien d’agir en faveur de la biodiversité sur de multiples bords de chemins de Wallonie, notre volonté est plus ambitieuse. Nous favorisons une éducation pour et par l’environnement, nous stimulons et soutenons les actions concrètes des enfants, d’une école. Nous mettons l’accent d’une part sur la participation des « jeunes citoyens » à une compréhension et une gestion plus responsable de l’environnement et d’autre part, sur l’épanouissement de ceux-ci à travers leurs relations à la nature. Ce projet permet aux enfants de découvrir autrement leur environnement et ainsi apprendre à l’aimer et le respecter. Nous sommes convaincus que l’homme respecte ce qu’il aime, et que pour respecter l’environnement, il faut l’aimer et prendre conscience qu’on en fait partie.

Si ce projet s’étale sur une année scolaire, c’est pour répondre à un autre objectif : pérenniser la démarche et relier ce projet à d’autres apprentissages : linguistiques, numériques, scientifiques, etc. Sentiers.be souhaite que ce projet ne soit pas qu’une parenthèse dans la vie d’une classe, voire d’une école. Il faut qu’il s’intègre aux autres activités scolaires. Atteindre cet objectif nécessite un véritable partenariat entre l’animateur de Sentiers.be et l’instituteur ; et ce dès le départ. De plus, c’est pourquoi nous préconisons aussi l’intervention de sources vives locales (voir « Les acteurs du projet »).

L’action vise également la diffusion des pratiques et aménagements qui seront mis en place. Les enfants seront les diffuseurs de bonnes pratiques, notamment lors des visites guidées qu’ils proposeront et lorsque chez eux, ils réalisent les mêmes aménagements que ceux construits en classe. Les panneaux installés sur le terrain permettront aussi de sensibiliser les promeneurs.

L’action entend encore sensibiliser le public et les autorités au rôle de couloir écologique et de refuge que peuvent jouer les chemins et sentiers. Il est essentiel pour le maintien de la biodiversité, notamment génétique, que les différents milieux naturels soient reliés entre eux par un réseau qui rend possible le déplacement de la faune et de la flore. Les petites voies peuvent jouer ce rôle si elles sont bordées de haies, d’arbres et/ou d’une végétation herbacée naturelle.