« Walk & Talk » avec Eric Dubois

« La nature ce n’est pas que pour les bobos ». Depuis bientôt 15 ans, Éric travaille à rendre la nature accessible à tous.

Lundi matin, 9 heures, Éric nous reçoit dans son bureau : la table de sa salle à manger. Son équipe ne tarde pas à débarquer. L’uniforme t-shirt orange à l’effigie du projet « Nature pour tous » est de mise. Ainsi que les cafés pour débuter la journée.

Sentiers.be

50 ans, 4 enfants (dont une fait une formation d’éducatrice et de guide nature … coïncidence…?), Éric, originaire de Verviers (oui ça s’entend un peu quand même quand il parle), habite le village de Geer depuis 13 ans.

Preuve vivante que les cellules de reconversion peuvent mener à tout, lorsque Continental Herstal ferme en 2001, Éric qui y était cariste, saisit l’opportunité pour rentrer dans le monde de l’éducation à l’environnement. D’abord par la formation « Cerise » à Liège qui mise sur les interactions entre la santé et l’environnement, et ensuite par une formation de Guide Nature. Animateur nature de pleines de vacances, chef indien à Bierwart les boulots se succèdent jusque début 2004 où Éric participe alors à une journée de sensibilisation sur le concept de « Nature pour tous » qui commence tout juste à émerger au sein de l’asbl Natagora. C’est le déclic. Au culot, il envoie son CV en même temps que ses bons vœux de nouvelle année et se retrouve engagé sur le projet qu’il n’a plus quitté depuis.

L’équipe de Nature pour Tous avec Cécile testant la « Bécasine ». Sentiers.be

Mais « Nature pour Tous[1] », ça veut dire quoi exactement ? Si l’idée d’intégrer des personnes touchées par un handicap est bien présente, le concept ne s’arrête pas là. Les animations, formations et expertises visent aussi des publics plus marginalisés ou qui sont simplement peu en contact avec la nature. L’intégration de ce concept est poussée loin quant on sait que jusqu’au logo et aux cartes de visite du projet sont réalisées par des personnes porteuses d’un handicap mental.

Les objectifs sont donc simples : donner un moment de plaisir à un public peu habitué à se retrouver dans la nature et sensibiliser le public valide à la prise en compte des personnes touchées par un handicap. Des crèches aux maisons de repos, en passant par des chantiers avec des adolescents caractériels tronçonneuse à la main, rien n’arrête Éric et son équipe. C’est presque même le moteur de leur action : ils aiment les nouveaux défis, ceux qui sortent du commun. La création d’oiseaux en trois dimensions (dont ils sont les concepteurs originaux) permettant aux personnes malvoyantes d’appréhender les couleurs grâce à la mise en relief des différents parties colorées du plumage, l’organisation de camps de vacances à l’étranger avec des jeunes de quartiers défavorisés, les conseils d’expertise à l’aménagement et l’accès d’un ancien site industriel à Herstal en centre « Art et Nature », font partie de ses projets réalisés ou à venir.

Éric et Robert sur l’Hippocampe. Sentiers.be

Passé de chef indien à chef d’équipe de 4 équivalents temps plein, Éric s’occupe principalement de la gestion de celle-ci et des relations nécessaires au développement et financement du projet. Son look atypique et son discours plutôt franc lui ouvrent les portes. Y compris celles de ses voisins ! Ni une ni deux, Cécile, Robert et Stéphane sont appelés à la rescousse pour faire une démonstration grande nature des modèles de chaises permettant de se déplacer sur tous les terrains. Nous voilà partis sur le chemin qui mène aux 32 ha de la réserve naturelle du Haut Geer. Ces engins répondant aux noms étranges d « Hippocampe », « Joëlette » ou encore « Bécasine » (une invention que l’on doit à un designer virtonnais) sont conçus pour permettre aux personnes à mobilité réduites d’avoir accès à tous les chemins et sentiers, à des randonnées et courses autrefois inaccessibles, leur faire profiter des grands espaces, les immerger dans la nature.

Vue sur la réserve naturelle du Haut Geer. Sentiers.be

La virée jusqu’à de la réserve naturelle toute proche se clôture comme la journée a commencé : dans la bonne humeur autour de la table à manger d’Éric et de cafés.  

[1] https://www.natagora.be/naturepourtous

Par | 2018-06-11T14:30:42+00:00 4 juin 2018|Walk & Talk|