« Walk & Talk » avec Maxime Alexandre

Into the Wild Belgium ! De l’aventure de Christopher McCandless racontée dans Into the Wild, Maxime n’a, heureusement pour nous, retenu que le positif : « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé ».

Plus on se rapproche du lieu de rendez-vous, plus le paysage ressemble à une carte postale. Neige que le soleil fait scintiller, ciel bleu. Mais nous n’avons encore rien vu. Parce que ce mercredi après midi, nous avons rendez-vous avec un amoureux de l’Ardenne. Et les beaux coins, il les connaît, presque, tous !

L’ambiance est particulière avec une impression d’être seuls au monde. Le Belvédère des six Ourthes, site Urbex qui semble abandonné nous accueille sur le parking. Impossible d’y rentrer mais la plate forme sur son toit fait rêver des vues qu’elle doit permettre de contempler.

Quelques dizaines de mètres plus bas, c’est l’extase. Le Rocher du Hérou. Une vue incroyable sur les méandres de l’Ourthe. Des cormorans, une aigrette, des buses … Le tout en moins d’une petite heure de discussion assis sur le rocher chauffé par le soleil.

Le Rocher du Hérou à Nadrin (Houffalize). Une vue incroyable sur les méandres de l’Ourthe et un des lieux favoris de Maxime.

Le Rocher du Hérou, c’est un de lieux préférés de Maxime Alexandre. Il y revient souvent. Il l’a déjà parcouru dans tous les sens. À 31 ans, cela va bientôt faire une dizaine d’années que ce professeur d’éducation physique, originaire de Clavier dans le Condroz, a décidé de partager sa passion pour la randonnée et autres activités connexes (photo, parapente, alpinisme, chiens de traîneaux et on en oublie sans doute) à travers la Belgique et ailleurs.

Chez les Alexandre, on marche de père en fils. Petit, au cours des nombreuses balades avec son père militaire, il ne cesse d’entendre parler de « GéAir ». Plus grand il ne cesse de les parcourir ces fameux sentiers balisés de rouge et blanc. D’abord en solitaire à partir de quinze ans pour le sport, le plaisir d’être dehors, l’aventure. Ensuite, au détour d’une balade, une rencontre avec Alex, celui qui va devenir son principal compagnon de route, lui fait prendre conscience de l’importance des chemins et sentiers, de leur intérêt pour la nature. Et puis enfin, il y a cette petite phrase entendue dans le film Into the Wild : « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé » et qui tourne dans la tête.

Le site de Maxime est une véritable mine d’informations, mais aussi de belles photos pour illustrer son propos.
Ici, le magnifique site du vallon du Ninglinspo, petit ruisseau se jetant dans l’Amblève en amont de Remouchamps (Aywaille) en province de Liège.

Pour Maxime, la randonnée c’est une vraie philosophie de vie grâce à la foule d’expériences physiques, psychologiques et sociales qu’elle procure. C’est d’abord au travers d’une page Facebook lancée en 2008, auquel s’est ajouté un blog en 2013 qu’il décide de partager ses expériences de marche personnelles. Amateur de photo autodidacte, ses comptes rendus de randonnées et ses photos ont pour but de permettre à d’autres de vivre ces beaux moments. Et puis surtout de donner envie à ceux qui ne s’y sont pas encore mis.

Depuis neuf ans, Maxime organise d’ailleurs avec un collègue de l’école où il enseigne, un voyage scolaire en Suisse ayant pour but de sensibiliser les jeunes à la montage, à la marche et à la nature.

Plus récemment deux nouveaux projets ont été lancés : l’un en lien avec la préservation de la nature, l’autre dans l’idée de rendre encore plus réels les échanges d’expériences et de partager « en vrai » sa passion pour la marche.

Avec l’opération « Mobilisation pour des sentiers propres » lancée fin 2016, Maxime comme d’autres avant lui, veut sensibiliser au respect de la nature et des paysages. En partenariat avec les Parcs Naturels des Deux Ourthes et des Hautes Fagnes, il lance un appel au nettoyage des chemins et sentiers de la région. Résultats en un gros mois, une dizaine de sentiers nettoyés soit une bonne trentaine de kilomètres. Vu le succès, le couvert est remis pour 2017.

Pour Maxime, la randonnée c’est une vraie philosophie de vie grâce à la foule d’expériences physiques, psychologiques et sociales qu’elle procure.

Parce qu’un like sur Facebook c’est bien, se promener en vrai avec des gens qui partagent la même passion pour la marche c’est encore mieux. Le nouveau projet de Maxime « J’irai randonner près de chez vous » vous invite à le contacter pour lui faire découvrir votre région. Une façon locale et de proximité de randonner. Maxime se charge ensuite à son tour de partager ce moment avec toute la communauté qui le suit. Quand on disait qu’il connaissait presque tous les bons coins, il semble qu’il ait encore plein de belles surprises à découvrir. 80% des propositions qui lui ont été faites seront une vraie découverte pour Maxime et donc sans doute pour vous aussi !

Si vous croisez Maxime, peut-être le verrez-vous dans son hamac qu’il embarque systématiquement avec lui. Ou occupé à manger un saucisson ou à déguster une bière locale assis sur un caillou. Deux autres équipements indispensables à ses pérégrinations. Sinon c’est qu’il sera sur les sentiers du Kirghizistan, son prochain grand défi. Retrouvez-le dans tous les cas sur http://www.trekkingetvoyage.com/ et https://www.facebook.com/trekkingescapeexperience/

Par | 2017-01-24T10:38:59+00:00 23 janvier 2017|Portraits, Walk & Talk|

Un commentaire

  1. Maxime 23 janvier 2017 at 20 h 34 min- Répondre

    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.