Novion (France) : mobilité et sécurité près de notre école

© Sentiers.be

© Sentiers.be

Fort de notre expérience en mobilité douce, suite au projet « L’École au Bout des Pieds » et divers projets locaux liés à la mise en place de Réseaux communaux de mobilité douce, Sentiers.be a été choisi pour initier et démarrer un projet de mobilité dans le cadre de l’axe Villages Durables du programme Interreg IV « Écoconstruction et citoyens » en collaboration avec Vent d’Houyet Académie (Belgique) et Eco-Territoires (France).

Concrètement qu’en est-il ?

Afin de répondre à des problèmes de mobilité et sécurité aux abords de l’école, la Commune de Novion-Porcien (village de Champagne-Ardenne) a souhaité mettre en place un projet en mobilité douce.

Outre se pencher sur la résolution des problèmes aux abords de leur école, la classe de CM1 et CM2 ; désignée pour porter le projet durant l’année scolaire 2014-2015 ; a bénéficié des animations mobilité et environnement, sécurité routière, lecture de cartes, analyse critique d’une situation, orientation dans l’espace, … données par Sentiers.be.

Les objectifs du projet sont de :

  • changer certains modes de comportements en faveur de la mobilité douce et l’amélioration de la sécurité aux abords de l’école ;
  • pérenniser les solutions qui apportent satisfactions.
© Sentiers.be

© Sentiers.be

Suite aux diverses animations, ce sont les élèves de CM1et CM2 qui aident à déterminer ce qui doit être amélioré en terme de mobilité douce et de sécurité aux abords de leur école. Ce sont eux qui proposent des solutions à la municipalité pour contrer les difficultés.

Il revient également à la classe porteuse d’expliquer le projet aux plus petits de l’école et à leurs parents. Dès l’arrivée du printemps, tous les élèves de l’école, les enseignants, la direction et les parents testent les changements apportés. Les élèves de CM1 et CM2 (équivalent de nos 4e et 5e primaires) motivent l’ensemble de l’école à poursuivre les changements de comportements réalisés.

À la fin de l’année scolaire, le bilan des différentes solutions proposées et testées est réalisé.

En parallèle aux enfants, un comité de suivi composé de membres de la municipalité et des associations travaille sur le projet. Suite à une rencontre avec les parents de l’école, ceux-ci peuvent s’exprimer, faire part de leurs idées et rejoindre le comité de suivi.

Les étapes du projet

Les différentes étapes réalisées avec la classe porteuse du projet sont les suivantes :

  • 19/9 : Première rencontre du comité de suivi avec Mme Le Maire, le 1er Adjoint, la directrice et enseignante des CM1 er CM2 et les trois associations.
  • 29/9 : Animation 1 « La mobilité, la cartographie… toute une histoire »
  • 9/10 : Animation 2 « En marche ! Observons, analysons »
  • 9/10 : Réunion comité de suivi suivie de la réunion des parents.
  • 27/11 : Animation 3 « A la rencontre de la Mairie »
  • 11/12 : Passation du projet, des informations concernant les animations futures et outils possibles entre Sentiers.be et Eco-Territoires.
© Sentiers.be

© Sentiers.be

Après ces trois journées passées avec les élèves et les rencontres avec le comité de suivi ; un constat est établi pour cette école. Nous mettons en avant les avantages qu’offre l’école et les points qui devraient être améliorés.

Afin de pallier à ces différentes difficultés, les enfants réfléchissent et proposent des solutions ; la municipalité et les associations réalisent le même travail de leur côté.

Voici quelques solutions avancées :

  • Sécuriser la traversée du passage pour piétons par la présence d’une personne. Ce qui a été directement mis en place.
  • Lors des travaux de rénovation pour agrandir l’école, des trottoirs seront réalisés et un parking vélo sera installé.
  • Des panneaux limitant la vitesse à 30km/h aux abords de l’école seront demandés.
  • Des panneaux signalant la présence de l’école sont en court en réflexion.
  • Le déplacement du passage pour piéton pourra s’envisager après consultation et réponse positive de la gendarmerie.
  • Etc.

Il va sans dire que toutes les propositions sont étudiées par le Conseil Municipal et sa commission travaux.

Comme pour de nombreux projets, c’est l’enthousiasme des enfants, la motivation, l’implication des décideurs politiques et l’étroite collaboration entre les associations qui permet qu’un tel projet puisse se concrétiser.

Les financements Interreg IV prenant fin en décembre 2014, Sentiers.be et Vent d’Houyet Académie ont transmis la suite du projet à Eco-Territoires dans le but de finaliser et pérenniser ce beau projet.

Si vous connaissez des écoles intéressées par la mise en place de projets similaires, contactez-nous : Gaëlle Cassoth – 081/390.712 ou 0475/299.154 – gaelle.cassoth@sentiers.be

Par | 2016-12-07T16:30:53+00:00 14 janvier 2015|Activités de Sentiers.be, Chez nos voisins, Mobilité douce|

Laisser un commentaire

Anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.